L'ECOLE DE PARIS

On désigne sous le nom d'"Ecole de Paris" l'ensemble des artistes d'origine étrangère qui vinrent, au début du 20ème siècle, chercher dans la capitale une rare liberté d'expression.

D'ascendance israëlite pour la plupart, venus d'Europe centrale et orientale, ils fuyaient des conditions sociales cruelles et plus encore peut-être un milieu cultutel ancestral hostile aux images......

Sentant brûler leur gangue, ces artistes roumains, yougoslaves, russes, hongrois, polonais, prirent conscience au contact de leurs confrères parisiens de leurs qualités naturelles. Ils se révélèrent à eux- mêmes dans une atmosphère exaltante de liberté et de création, exprimant un message original qui a son tour deviendra patrimoine commun.

 

C'est une "école" dont l'unité n'est pas immédiatement apparente: les peintres et les sculpteurs qu'on y place ont plus en commun le choix de leur résidence que l'adhésion à un mouvement ou le ralliement à un modèle unique.

Aux grands ancêtres prestigieux, mais encore mal acceptés par le public de l'époque, Gauguin, Van Gogh, Cézanne, s'étaient ajoutés, au nombre de leurs prédecesseurs, une nouvelle génération de "monstres sacrés":Matisse, Picasso, Derain, etc....En 1925, fauvisme et cubisme appartiennent au passé et les plus jeunes retiennent surtout de leurs aînés une leçon de liberté.

Une exposition consacrée à l'Ecole de Paris s'est ouverte à Paris le 30 novembre 2000 au musée d'Art Moderne de la Ville de Paris. Y figurent aux côtés de Picasso, Archipenko, Brancusi, Chagall, Epstein, Ferat, Gontcharova, Indenbaum, Kikoine, Kisling, Kremegne, Kupka, Larionov, Mane Katz, Modigliani, Soutine, Survage, Van Dongen, Zadkine, Zak et bien d'autres.

Cette Ecole de Paris se différencie d'une seconde "Ecole de Paris", née pendant et après la guerre, et constituée d'un groupe assez homogène de peintres non figuratifs.

 

retour sommaire